2001
Maître d'ouvrage : 
COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DE HAUTEVILLE-LOMPNES
Coût : 
360 000 € HT
Surface : 
320 m²

Associé : L. Pellégrini Artiste

Perché au bord du Plateau d’Hauteville, à flanc de montagne, Lacoux est un site remarquable qui domine la Vallée de l’Albarine. Qualifié de « Bout du Monde » par les habitants, au XIXème siècle, c’est une place forte des arts plastiques en Rhône-Alpes puisque les peintres paysagistes lyonnais (Appian, Ravier, Servan…) prirent les paysages du Bugey comme référence de leurs recherches picturales.

Au sein de ce village siège une ancienne mairie-école. Bâtiment fondé en 1892 dans le cadre du programme de laïcisation scolaire de Jules Ferry - miroir d’une architecture dite « IIIième République » - elle a été désaffectée dans les années 60, puis mise à disposition de l’association du Centre d’art contemporain de Lacoux, en 1972. Dès 1998, un programme de rénovation et d’adaptation de ces locaux aux missions de centre d’art contemporain est engagé. Une optimisation de l’aire d’exposition en linéaire, en lumière et en confort d’accrochage, a été menée pour atteindre désormais 320 m² - répartis sur deux niveaux. 

En Rez-de-Jardin les caves sont aménagées en petites salles d’expositions et un parcours est crée en ouvrant des passages dans les murs. 

Au Rez-de-Chaussée, l’accueil est ouvert sur l’entrée et agrandi du fait du déplacement des toilettes. 

Dans la grande salle d’exposition le plafond est supprimé afin de donner une dimension verticale à la mise en espace des expositions et de créer une tension entre les oeuvres, le lieu et le public. Toutes les fenêtres de la salle sont supprimées augmentant ainsi la surface d’accrochage mural. Un éclairage naturel est apporté à la salle par une verrière orientée au Nord garantissant une lumière stable et paisible. Cet aménagement offre depuis le 1° étage une vision plongeante et générale des expositions.